2197

EODev et Eneria renforcent leur partenariat dans l’hydrogène

EODev et Eneria ont scellé un accord pour la distribution et la maintenance par les équipes d’Eneria du générateur électro-hydrogène GEH2 et du prolongateur d’autonomie REXH2 développés par EODev.

EODev et Eneria renforcent leur partenariat dans l’hydrogène
READING TIME

3 minutes, 30 secondes

EODev et Eneria renforcent leur partenariat dans lCet accord fait suite à la signature début septembre d’un accord portant sur l’industrialisation du GEH2, et vient confirmer la qualité du projet porté par EODev ainsi que les performances du GEH2 en exploitation opérationnelle depuis six semaines sur le site d’Eneria à Montlhéry. 

Le développement d’un partenariat prometteur
A la suite de la signature d’un premier accord de partenariat industriel, de l’entrée au capital d’EODev du Groupe Monnoyeur et de la présentation du premier générateur électro-hydrogène GEH2 mi-septembre sur le site d’Eneria à Montlhéry, EODev et Groupe Monnoyeur sont heureux de confirmer les dispositions anticipées dans l’accord initial, à savoir la possibilité pour les équipes d’Eneria de distribuer les GEH2 d’EODev en France métropolitaine, Belgique, Luxembourg, Pologne, Roumanie et Algérie. En complément, Eneria est également en mesure de distribuer le prolongateur d’autonomie REXH2 développé par EODev.

Outre le fait que le GEH2 et le REXH2 vont désormais être commercialisés conjointement par EODev et Eneria, et ainsi disponibles au catalogue de cette dernière sur les territoires où la société est présente, cet accord inclut également la maintenance exclusive par Eneria des GEH2 et REXH2 en collaboration avec les ingénieurs d’EODev, qui assureront en parallèle la formation à la fois des équipes d’Eneria et des clients finaux.

Cette nouvelle pierre à l’édifice de l’écosystème mis en place par EODev témoigne à nouveau de la confiance de ses actionnaires dont le Groupe Monnoyeur dans le potentiel du GEH2 et du REXH2, à la fois sur le plan économique mais aussi sur le plan technologique, le GEH2 en fonctionnement sur le site de Montlhéry ayant plus que satisfait aux exigences de performance et de fiabilité qui étaient les conditions premières de la poursuite du projet.

Des opportunités de croissance commune
Alors que démarre la phase d’homologation et que les générateurs de “pré-séries” vont entrer en production, l’engouement suscité par le lancement initial démontre, une fois encore, que le GEH2 n’est pas le précurseur de générateurs sans émissions et sans bruit de demain, mais bien une solution alternative, disponible dès maintenant pour assurer une autonomie énergétique décarbonée et répondre à la fois aux enjeux environnementaux et aux besoins de nombreux secteurs d’activité. Cette remarque est aussi valable pour le REXH2, qui, à bord du prototype The New Era, du chantier Hynova Yachts, va également entrer dans sa phase finale de préparation en vue de son homologation. 

Pour Heric Blain, Directeur Général, Eneria :

“Irais-je jusqu’à évoquer une symbiose entre nos 2 sociétés au regard de la confiance accordée par Eodev et du chemin déjà parcouru ensemble ? C’est clairement le cas et nos équipes se sont très rapidement alignées aussi bien sur les plans stratégique, commercial et technique. C’est révélateur d’un partenariat bien né, qui se renforce chaque jour pour industrialiser et commercialiser ces produits novateurs.” 

Pour Jérémie Lagarrigue, Directeur Général, EODev :

“Il n’aura fallu que six semaines avec les équipes d’Eneria pour la viabilité et le potentiel du GEH2. La voie avait beau être tracée, on ne peut jamais savoir quels obstacles peuvent se dresser sur la route. Mais dans le cas présent, le chemin n’a jamais été long et sinueux : l’efficacité et la complémentarité des expertises, l’osmose des équipes et la compréhension mutuelle nous permettent de tenir le cap fixé sans anicroche, même lorsque le contexte délicat lié au Covid-19 s’invite à bord.” 

Des solutions qui s’adaptent à tous les usages
Avec leur solution Plug & Play, le GEH2 et le REXH2 s’utilisent simplement. Ils ont été pensés pour répondre aux enjeux environnementaux sans sacrifier l’efficacité. 

Le GEH2 est adapté pour tous les sites en recherche ou en besoin d’autonomie énergétique, à la fois comme solution de secours, notamment pour des sites sensibles comme des hôpitaux, des aéroports ou des datacenters — ou comme source première dans des sites isolés (bases de vie, îles, refuges, antennes relais…) ou confinés (tunnels, mines…). Il peut aussi servir pour un apport complémentaire en électricité sur des chantiers ou dans l’événementiel (concerts, manifestations sportives, salons professionnels…).

Quant au REXH2, il convient à tout armateur désireux d’envisager une hybridation lui permettant de réduire son empreinte carbone, et peut se combiner avec l’utilisation d’ENR comme l’énergie solaire ou l’éolien – sur des voiliers – en solution de stockage d’énergie palliant à leurs intermittences, ou en complément d’utilisation de batteries, voire de systèmes diesel-électriques. Enfin, il peut aussi être utilisé pour permettre la propulsion de bateaux naviguant dans des zones zéro émissions protégées et réglementées.

La gestion de l’ensemble du système du GEH2, comme de celui du REXH2, est assurée par un Power Management System automatisé et spécifiquement développé par EODev qui permet de calculer l’autonomie restante en hydrogène en fonction du profil d’usage.

More information www.energy-observer.org