2197

La filière composites aéronautiques française se réjouit de se retrouver en physique

Les 25 et 26 Novembre dernier, le SAMPE France pour son rendez-vous annuel a réuni nombre de professionnels des composites dédiés à l’aéronautique pour leurs journées techniques à Lyon, soutenues par l’Aerospace Cluster Auvergne-Rhône-Alpes. La thématique 2021 « Hautes cadences et faibles coûts, utopie ou réalité dans le monde aéronautique ? » a réuni plus de 350 personnes en réel, tous contents de voir leurs homologues autrement que via un écran.

La filière composites aéronautiques française se réjouit de se retrouver en physique
READING TIME

3 minutes, 50 secondes

Les Journées Techniques du Chapter Français du SAMPE se sont déroulées les 25 et 26 novembre 2021 dans l’hémicycle de l’hôtel de Région Auvergne-Rhône-Alpes à Lyon grâce au soutien de l’Aerospace Cluster Auvergne-Rhône-Alpes.

Franck Colcombet, Président Aerospace Cluster Auvergne-Rhone-Alpes et Pierre-Henri Cadaux, Président du SAMPE France ont ouvert ces journées sous l’angle du plaisir de se retrouver après des journées techniques en visioconférence pour l édition 2020 et avec l’esprit pionnier de la région lyonnaise en matière d’aéronautique. Région pionnière en effet avec notamment l’ingénieur aéronautique lyonnais Louis-Pierre-Marie Mouillard né en 1834, un des précurseurs du plus lourd que l’air qui inspira les frères Wrigths qui firent leur premier vol en 1903. Région pionnière encore avec les manufactures de soie dont le savoir faire technique se verra être utilisé pour le tissage des fibres de verre et de carbone, que la région produit également avec une forte implantation historique de l’industrie chimique.

Lors des Journées Techniques du Chapter Français du SAMPE, les participants ont pu voir de nombreuses pièces dont ce Fenestron et queue d’hélicoptère de Rexiaa Group

Les présentations

Le thème « Hautes cadences et faibles coûts, utopie ou réalité dans le monde aéronautique ? » a été illustré par de nombreuses présentations, souvent avec des thermoplastiques, parmi celles-ci :

  • L’initiative Ecoprop présentée par des représentants d’Airbus et de Safran Nacelles a fait le point sur les problématiques environnementales de l’aéronautique avec trois leviers d’action : la frugalité (du système propulsif, par l’intégration et de la cellule de l’avion), l’alternatif (avec de nouveaux carburants) et la disruption (avec de nouvelles architectures). Si les avions régionaux pourraient bénéficier assez vite de l’hydrogène comme carburant, les SAF (pour Sustainable Aviation Fuel) devraient être la norme pour les autres typologies d’avions. Des adaptations ou changements Moteur sont évidemment nécessaires et vont entraîner de nouveaux recrutements dans la filière aéronautique.
  • Le placement de fibres automatisé « Low Cost » pour une application tube de lance missile présenté par MBDA et l’ESTIA a démontré la faisabilité technico-économique du produit avec des exigences un peu réduites par rapport à l’état de l’art aéronautique standard
  • Le moulage haute performance de Composites Busch permettant des pièces de haute précision en one shot
  • Le développement d’un robot 6 axes par Bayab Industries pour l’usinage non débouchant par jet d’eau abrasif de pièces    composites de formes complexes avec scan de surface qui permet de se conformer rapidement à toute pièce sans programmation.
  • Le moulage continue par compression de profilés thermoplastiques par Hutchinson Aerospace
  • Le développement d’un panneau sandwich 100 % thermoplastique avec âme en mousse à destination du segment aéronautique par DIAB
  • Le développement de procédés et de simulation de l’estampage et surmoulage C/PEKK pour des applications aéronautiques par l’IRT Jules Verne
  • Le démonstrateur encadrement de porte pointe-avant en composite thermoplastique de Stelia Aerospace
  • Enfin, Latécoère qui innove encore dans le domaine des portes d’avion carbone avec un démonstrateur monobloc infusé pour encore réduire les coûts.
Elément du robot Multi-process de Créno

Deux étudiantes gagnantes respectivement du concours SAMPE Europe et SAMPE France ont également présenté leurs travaux :

  • Lisa Feuillerat de l’Institut clément Ader / IMT Mines Albi sur la stabilité des matrices thermostables et conséquences sur la consolidation de préformes composites comélées
  • Et Margot Bonmatin de l’Institut clément Ader / IMT Mines Albi, ENI Tarbes sur le soudage par US de composites à matrice thermoplastiques.

Tant sur leurs travaux que sur la façon de présenter. Elles ont fait preuve d’une belle maturité professionnelle.

Changement de Bureau du SAMPE France

Après le traditionnel concours Pont faisait place la non moins traditionnelle AG du SAMPE France avec le renouvellement du Bureau. Cédric DUPAS de Daher Aerospace succède ainsi à Pierre-Henri CADAUX d’Airbus en tant que Présidet du SAMPE France et Jérôme Brouard de Dassault Aviation à Cédric DUPAS en tant que Vice-Président.

Hall de démonstration et visites virtuelles

Le Contexte COVID rendant encore difficile la visite d’usines le cluster à organiser des visites virtuelles de plusieurs site de la région notamment avec Duqueine Group et son savoir-faire aéro et auto, Corimatec avec les outillages en nickel et la métallisation de plastiques et composites, Creno avec sa cellule robot multi-process, Clayens NP avec la compression-estampage de thermoplastiques, assemblage et surmoulage, et Addev Materials avec ses films métallisé pour l’isolation ou le chauffage.

Jante automobile en carbone de Duqueine Group. Son analogue devrait être de série sur un véhicule dont la sortie est prévue en 2022.

Visite politique locale

Laurent Wauquiez, Président de la nouvelle Région Auvergne-Rhône-Alpes, a clos la première journée de ces rencontres techniques en assurant soutien et fierté à la filière.

Prochain rendez-vous

Les prochaines journées techniques du SAMPE France se dérouleront les 17 et 18 Novembre prochains en Bretagne, à Lorient sous l’égide du GIE Albatros.

More information www.sampe-france.org