1063

Belzona répare l’arbre d’hélice d’un navire transportant la flamme olympique

Le 8 mai 2024, le navire historique Belem est entré dans la ville portuaire animée de Marseille, marquant l’arrivée de la flamme olympique en France. Plus de 150 000 spectateurs se sont rassemblés pour assister à l’entrée du navire dans la baie, accompagné de plus d’un millier de bateaux. L’année dernière, Alliatech, l’un des distributeurs français de Belzona, a participé à la restauration de ce navire historique.

Belzona répare l’arbre d’hélice d’un navire transportant la flamme olympique
READING TIME

2 minutes, 20 secondes

L’histoire du Belem

Considéré comme le dernier grand navire marchand français, le Belem est un impressionnant trois-mâts de 34 mètres de haut et de 58 mètres de long. Doté de 22 voiles et d’une surface de 1 200 m2, il est équipé de deux moteurs diesel de 575 chevaux, alliant tradition et modernité. Il est intéressant de noter que ce n’est pas la première fois que le Belem est victime d’un incendie en transportant la flamme olympique. Le navire a pris feu lors de son voyage inaugural en 1896, l’année même où les Jeux olympiques ont été relancés, alors qu’il se rendait à Belem, une ville portuaire brésilienne qui a donné son nom au navire, mais il a été réparé et a pu poursuivre sa visite.

The Belem made her maiden voyage in 1896, the same year as the first Olympic games
Le Belem a effectué son premier voyage en 1896, l’année des premiers Jeux olympiques.

Le voyage olympique du Belem

Le samedi 27 avril, après avoir été allumée à Athènes, la flamme olympique a entamé son voyage de 2000 km du port du Pirée à Marseille. La flamme olympique a été surveillée 24 heures sur 24 pour s’assurer qu’elle reste allumée et, douze jours plus tard, elle a atteint les côtes françaises. L’événement de célébration qui anticipait l’arrivée du navire en France comprenait 800 drones lumineux formant une torche dans les airs, suivis d’un spectacle pyrotechnique. Lorsque le navire a accosté, un survol de l’armée de l’air a mis en scène des avions dessinant les anneaux olympiques et les couleurs du drapeau français, tandis que plus de 150 000 personnes ont défilé dans les rues de Marseille.

Étude de cas : un arbre d’hélice souffrant d’une forte corrosion

L’arbre d’hélice de ce navire de guerre du XIXe siècle était gravement endommagé, souffrant d’une forte corrosion et de piqûres. Le client tenait à préserver l’arbre, compte tenu de son importance historique ; son remplacement aurait été extrêmement coûteux, et il était réticent à l’idée de perdre un morceau du navire original. Il était essentiel que la solution choisie puisse reconstruire les zones endommagées de l’arbre et le protéger contre la corrosion de l’eau de mer à venir.

The Belem's propeller shaft showed heavy wear due to seawater corrosion
L’arbre d’hélice du Belem présentait une forte usure due à la corrosion par l’eau de mer.

Préserver l’histoire : la solution de Belzona

Alliatech, distributeur agréé Belzona avec plus de 40 ans d’expérience, a été choisi pour effectuer la réparation. L’application a eu lieu alors que le Belem était en cale sèche aux chantiers navals de Saint-Nazaire, dans le cadre des importantes restaurations du navire. Après le sablage et le lavage au sel de la surface, l’arbre d’hélice endommagé devait être reconstruit selon son profil d’origine. Belzona 1111 (Super Metal), un composite pour la réparation et le resurfaçage des métaux, a été choisi pour la reconstruction.

The Belem's propeller shaft first and second coats of Belzona 5821
A gauche : Arbre d’hélice reconstruit en utilisant Belzona 1111 (Super Metal) après une première couche de Belzona 5821 – A droite : Application finale avec la deuxième couche de Belzona 5821

Deux couches de Belzona 5821 ont ensuite été appliquées pour protéger l’arbre contre la corrosion à venir due à l’eau de mer. Ce produit a été spécialement conçu pour offrir une protection à long terme contre l’érosion et la corrosion en immersion, fournissant ainsi une excellente défense contre les effets de l’eau salée.

L’application de ces deux produits Belzona a permis de conserver l’arbre original vieux de 127 ans, évitant ainsi un remplacement coûteux et préservant un morceau d’histoire.

Photos : Belzona.

More information www.belzona.com/fr