2197

TAG Heuer revisite l’emblématique montre Monaco en carbone pour Only Watch

Depuis 2005, Only Watch invite les Maisons horlogères les plus prestigieuses du monde à faire don de montres éditées en un seul exemplaire. Le fruit de la vente aux enchères de ces pièces d’exception servira à financer la recherche sur la distrophie musculaire de Duchenne.

TAG Heuer revisite l’emblématique montre Monaco en carbone pour Only Watch
READING TIME

4 minutes, 10 secondes

Depuis son lancement en 2005, des créations fascinantes ont vu le jour. Lors de l’édition 2019, une Patek Philippe sans pareille a même établi un record du monde, se vendant à 31 millions de francs suisses. En l’espace de huit éditions, Only Watch a rapporté plus de 70 millions d’euros, dont elle précise que 99 % ont été investis directement dans la recherche. Voilà une histoire magnifique.

Et TAG Heuer a pris part à tous ces efforts. Le chronographe précis au 1/100e de seconde Monaco Mikrograph de 2011 et l’édition spéciale TAG Heuer Luxury Kit Only Watch de 2017 viennent ainsi à l’esprit. Dotées d’impressionnantes complications, ces deux montres uniques ont contribué à définir la vision de la Maison.

TAG Heuer Only Watch Carbon Monaco

Mais cette année, le lot de TAG Heuer s’annonce bien différent. La TAG Heuer Only Watch Carbon Monaco est l’une des montres les plus ambitieuses jamais imaginées par l’horloger de luxe.

Son histoire commence par un design relativement sombre : boîtier, cadran et bracelet sont tous noirs, lui donnant une allure à la fois inquiétante et remarquable qui évoque aux collectionneurs celle connue simplement sous le nom de « Dark Lord » – une version de la Monaco revêtue de noir et produite, semble-t-il, en très petite quantité pendant une courte période au milieu des années 1970.

Mais revenons au présent et au boîtier de l’Only Watch Carbon Monaco. Celui-ci est constitué de carbone, ce qui n’est pas une première chez TAG Heuer, comme le savent bien les passionnés de la marque. Cet honneur revient à la Monaco Bamford de 2018. En revanche, ce boîtier présente une différence subtile, conçu pour accueillir le plus grand fond en saphir jamais intégré à une Monaco et dévoiler un mouvement spécial ; nous allons y revenir.

Parée d'un cadran audacieux, d'un spiral en fibre de carbone noir et d'un bracelet en cuir noir moulé qui témoigne d'une maîtrise technique impressionnante, elle conjugue savoir-faire traditionnel et esprit d'avant-garde.
Parée d’un cadran audacieux, d’un spiral en fibre de carbone noir et d’un bracelet en cuir noir moulé qui témoigne d’une maîtrise technique impressionnante, elle conjugue savoir-faire traditionnel et esprit d’avant-garde.

Également en carbone, le cadran personnalisé arbore un squelettage réalisé par un partenaire de TAG Heuer, ArteCad. Sophistiqué et parcouru de sillons, il rappelle les formes architecturales en acier de l’ère industrielle, qui a vu la naissance de TAG Heuer, ainsi que les jambes de suspension d’une voiture de course à roues ouvertes – symboles d’un univers que la marque connaît mieux que quiconque. Chaque facette a été finie à la main grâce à la technique traditionnelle de l’anglage pour un cadran multidimensionnel d’une plus grande profondeur.

L’histoire continue avec le mouvement de cette montre. Dissimulé derrière le cadran chez la plupart des garde-temps, il choisit cette fois-ci de se dévoiler partiellement. En outre, lui aussi a été fini à la main afin de renforcer la singularité de cette création et de préserver son haut niveau de détails. Et ce n’est que le sommet de l’iceberg.

Également forgé en carbone et surmonté de trois plaques de laiton noir galvanisé, le cadran squeletté "à cœur ouvert" laisse entrevoir des formes rappelant les jambes de force d'un bolide.
Également forgé en carbone et surmonté de trois plaques de laiton noir galvanisé, le cadran squeletté “à cœur ouvert” laisse entrevoir des formes rappelant les jambes de force d’un bolide.

Cette montre possède un calibre de manufacture Heuer 02, mouvement de chronographe automatique doté d’une réserve de marche de 80 heures. Mais là encore, ce dernier présente une caractéristique inhabituelle. Il comporte une amélioration technique : le spiral en carbone de la Maison. Il est ainsi le seul et unique Heuer 02 à intégrer ce composant novateur, particularité dont cette Monaco peut donc également se targuer. Développé par l’Institut TAG Heuer, celui-ci vise à garantir non seulement un meilleur chronométrage mais aussi une résistance accrue aux chocs, au magnétisme et aux changements de température, facteurs susceptibles de perturber les performances d’une montre mécanique.

Ce mouvement fini à la main a été fabriqué selon un processus tout à fait inédit et en partenariat avec Artime SA, entreprise spécialisée dans les techniques de décoration. En effet, il arbore 10 finitions distinctes, notamment celle du grattage, qui consiste à créer un motif dominant de drapeau à damier. À ses côtés : l’anglage, le polissage noir, le grainage circulaire, le grainage droit, le perlage, le colimaçonnage, le sablage, la gravure de chevrons et le décor soleillé. Cette montre, peut-être encore plus que toutes les autres TAG Heuer qui l’ont précédée, a sans aucun doute sa place dans le monde de la haute horlogerie.

Elle se distingue également par son bracelet. Ce qui semble être du métal au premier regard est en réalité du cuir injecté de silicone et moulé pour lui donner sa forme. TAG Heuer explique avoir utilisé cette technique pour la première fois, nouvelle preuve que la marque est à l’avant-garde dans son domaine.

Réalisée avec un soin absolu, la TAG Heuer Only Watch Carbon Monaco met en lumière de subtiles techniques de finition à la main. Sur les ponts du mouvement et les éléments qui les entourent, le motif de drapeau à damier - clin d'œil à notre passion pour les sports automobiles - dévoile un sublime effet gratté.
Réalisée avec un soin absolu, la TAG Heuer Only Watch Carbon Monaco met en lumière de subtiles techniques de finition à la main. Sur les ponts du mouvement et les éléments qui les entourent, le motif de drapeau à damier – clin d’œil à notre passion pour les sports automobiles – dévoile un sublime effet gratté.

Enfin, il y a les détails colorés. L’Only Watch de cette année arbore un dégradé qui s’étend d’un orange soleillé au jaune, présent sur ses aiguilles et ses éléments phosphorescents ainsi que sur son rotor, dont la fine ligne orange à jaune a été réalisée à la main par le célèbre spécialiste de la peinture miniature André Martinez. Je ne l’ai pas vue en personne, mais j’imagine qu’elle fait l’effet d’un véritable feu d’artifice tourbillonnant lorsqu’elle tourne.

Cela étant dit, cette montre absolument inoubliable associe en quelque sorte l’approche avant-gardiste de TAG Heuer en matière de design et de mécanisme aux traditions de la haute horlogerie – le mariage entre savoir-faire et esprit d’innovation. Un mariage unique, personnalisé.

La vente aux enchères Only Watch 2021 se déroulera le 6 novembre à Genève sous le haut patronage de S.A.S le Prince Albert II de Monaco. 

More information www.tagheuer.com