2197

Transat Jacques Vabre : douze bateaux dotés de l’expertise de CDK Technologies

Le 7 novembre prochain, 81 bateaux s’aligneront au départ de la 15e édition de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre. Une course mythique, créée en 1993, qui permet, tous les deux ans, aux plus grands noms de la voile mais aussi à quelques amateurs d’emprunter les routes maritimes historiques du café, de la France jusqu’en Amérique du Sud ou, comme cette année, jusqu’aux Antilles. Pour ce cru 2021, comme à l’accoutumée, nombreux sont les prétendants à la victoire.

Transat Jacques Vabre : douze bateaux dotés de l’expertise de CDK Technologies
READING TIME

3 minutes, 20 secondes

Douze d’entre eux (trois en Ultim, sept en IMOCA et deux en Ocean Fifty) ont un point commun : ils bénéficient à la fois de l’expérience et de l’expertise du chantier CDK Technologies, spécialiste de la construction de voiliers prototypes dont les productions trustent quasi systématiquement tous les podiums des plus prestigieuses courses au large depuis plus de 35 ans.

Le casting de la 15e édition de la Route du Café est impressionnant. Mieux, il fait figure de record avec 81 bateaux inscrits répartis en quatre classes (Class40, IMOCA, Ocean Fifty et Ultim). Jamais dans l’histoire de la course, un tel niveau de participation n’avait été atteint, le meilleur score auparavant datait de 2017, avec 60 tandems au départ. En ce sens, l’épreuve est d’ores et déjà exceptionnelle et les observateurs se réjouissent notamment de voir le retour de la catégorie des multicoques géants, absente il y a deux ans. Cinq maxi-trimarans sont sur les rangs cette année. Leur confrontation est particulièrement attendue, d’autant que parmi ces machines taillées pour les plus belles aventures autour du monde, deux ont été mises à l’eau ces derniers mois :

MAT 42 M SPINDRIFT II maxi Trimaran
CDK Technologies avait aussi fabriqué le MAT 42 M SPINDRIFT II maxi Trimaran.
Véritable défi technologique, la fabrication de ce mât sandwich de 42 mètres a nécessité 10 000 heures de travail. Le design novateur de ce mât, associé aux compétences des collaborateurs de CDK Technologies, ont permis d’atteindre les objectifs très ambitieux de gain de poids visés par le client. Ce mât est une étape clef du processus d’optimisation lancé par l’équipe Spindrift sur le Maxi trimaran Spindrift II, qui était destiné à la conquête du Trophée Jules Verne en 2015;

Le Maxi Banque Populaire XI de la paire Armel Le Cléac’h – Kévin Escoffier dont CDK Technologies a assuré la maîtrise d’oeuvre complète et la fabrication des foils, puis SVR Lazartigue du tandem François Gabart – Tom Laperche dont le chantier a réalisé les pièces maîtresses telles que les flotteurs, les bras de liaison et les foils. Leurs performances seront évidemment scrutées à la loupe entre Le Havre et Fort-de-France. Idem pour celles d’Actual Ultim 3 du duo Yves Le Blévec – Anthony Marchand, lui aussi sorti tout droit des sites de Port-la-Forêt et de Lorient en 2015. Déjà détenteur du record du tour du monde en solitaire depuis 2017 (42 jours 16 heures 40 minutes et 35 secondes) puis vainqueur de la Transat Jacques Vabre 2015, de la Transat Bakerly 2016 puis de The Bridge la même année, ce multicoque high-tech aujourd’hui aux couleurs du groupe spécialisé dans l’intérim, affiche un atout de taille : sa fiabilité.

Le Maxi Banque Populaire XI de la paire Armel Le Cléac’h – Kévin Escoffier dont CDK Technologies a assuré la maîtrise d’oeuvre complète et la fabrication des foils,
Le Maxi Banque Populaire XI de la paire Armel Le Cléac’h – Kévin Escoffier dont CDK Technologies a assuré la maîtrise d’oeuvre complète et la fabrication des foils
(Copyright: CDK Technologie)

Des bateaux à la pointe de l’innovation et de la performance
Au côté de ces trois ULTIMS, pas moins de sept IMOCA d’exception, dont les réalisations ont également été assurées par CDK Technologies, seront au départ avec des ambitions fortes : 11th Hour Racing Team – Malama de Charlie Enright et Pascal Bidégorry, le dernier né de la classe, mais aussi APIVIA de Charlie Dalin et Paul Meilhat (premier à couper la ligne d’arrivée du Vendée Globe 2020-2021), CHARAL 1 de Jérémie Beyou et Christopher Pratt, Maître Coq IV (vainqueur du Vendée Globe 2020-2021) de Yannick Bestaven et Jean-Marie Dauris, CORUM l’Épargne de Nicolas Troussel et Sébastien Josse, Arkéa Paprec de Sébastien Simon et Yann Eliès, Initiatives-Coeur de Sam Davies et Nicolas Lunven puis Kostum Lantana Paysage de Louis Duc et Marie Tabarly (ex Fortil, victime d’un incendie dans le port du Havre juste avant le départ en 2017).

Tous animés par la volonté de repousser les limites du possible
Les Ocean Fifty ne sont pas en reste. En effet, deux d’entre eux, témoins de la passion et du savoir-faire de CDK Technologies dans la construction de ces multicoques de 50 pieds, seront au départ : GCA – Mille et un sourires de Gilles Lamiré et Yvan Bourgnon, tenant du titre, et Leyton de Sam Goodchild et Aymeric Chappellier (ex Ciela Village 2), vainqueur cette saison du Pro Sailing Tour.

B_PhilipE_CDK_technologie
Des bateaux à la pointe de l’innovation et de la performance
(Copyright: B.Philipe, CDK Technologie)

Tous ces skippers aux commandes de fleurons de la course océanique sont animés par la volonté de repousser les limites du possible et l’envie de réaliser les rêves les plus audacieux. Ceux-là mêmes qui inspirent au quotidien les équipes de CDK Technologies qui construisent et développent des bateaux singuliers, tous capables d’inscrire (ou de réinscrire) leurs noms au palmarès de cette fameuse Route du Café. Une épreuve qui promet du match de haut-vol dans chacune des catégories représentées, et qui n’a certainement pas fini de rendre accros l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise.

More information www.cdk-technologies.com